À l'occasion du lancement du guide annuel Auto 2007 de Protégez-Vous

Montréal, le 21 mars 2007 – En 2006, il s’est vendu près de 1,6 million de véhicules neufs au Canada; ce qui constitue une 10ième année de ventes élevées. L’incertitude au niveau du prix de l’essence s’est manifestée de façon inégale sur le marché. Au Québec, les acheteurs se sont précipités vers la nouvelle génération de petites voitures japonaises. Très populaire en Europe, la catégorie des petites voitures sous-compactes avait presque disparu du marché nord-américain à la fin des années 90.

Le phénomène est plus marqué au Québec qu’ailleurs au Canada, et les consommateurs, qui constituent un peu moins que le quart du marché canadien, achètent la moitié des voitures sous-compactes et compactes les plus intéressantes, comme la Toyota Yaris, la Honda Civic et la Mazda 3. Ils optent aussi pour la Mazda 5, la première minifourgonnette petit format au Canada depuis plus de 10 ans; près de 50 % des ventes de ce véhicule se font au Québec. En contrepartie, les petits modèles moins intéressants, comme les Focus, Cobalt et G5 se vendent à peu près au même rythme au Québec que dans le reste du Canada.

Au Québec, consommateur ne veut pas seulement économiser; il veut aussi une voiture qui s’est bien classée, qui a du style et qui est agréable à conduire. Il a d’ailleurs l’avantage d’être mieux informé que les consommateurs ailleurs au Canada, notamment grâce au guide Autos publié annuellement dans Protégez-Vous ainsi qu’à des chroniqueurs spécialisés plus indépendants.

Le tour des constructeurs

Autrefois spécialiste des petites autos bon marché, c’est aujourd’hui pour ses gros modèles qu’Hyundai se distingue le plus. Ce fabriquant, qui veut se faire une aussi bonne réputation que ses concurrents japonais, a renouvelé la majorité de sa ligne dans les derniers 18 mois. Les nouvelles Santa Fe et Sonata se défendent bien contre les meilleurs modèles de leur catégorie. Pour la première fois dans un guide Autos de Protégez-Vous, un modèle Hyundai obtient la mention « supérieure à la moyenne ».

De façon générale, les constructeurs américains connaîtront une année difficile au Canada. Étonnamment, GM semble être celui dont le renouvellement est le plus avancé Par ailleurs, l’avenir de la marque Chrysler-Jeep est des plus incertain, car Daimler-Benz semble pressé de se défusionner de ses marques américaines.

Le programme écoAuto au budget fédéral

Avec le nouveaux rabais écoAuto fédéral de 2000 $, il devient encore plus intéressant d’acheter les autos hybrides les moins gourmandes, comme la Honda Civic et la Toyota Prius, qui étaient déjà soumises à une réduction de 2000 $ en vertu du programme d’efficacité énergétique du Québec. La Yaris est la seule voiture conventionnelle équipée d’une boîte automatique qui est actuellement soumise au rabais fédéral écoAuto de 1000 $; la douzaine des autres modèles bénéficiant du rabais fédéral sont des véhicules à boîte manuelle, des véhicules hybrides, ou des véhicules adaptés au carburant mixte essence-éthanol.

Les véhicules multisegments très présents

Les véhicules multisegments qui empruntent les caractéristiques d’un 4 roues motrices, font rage cette année. Dans cette catégorie, qui connaîtra une autre année de croissance, il y a plusieurs nouveaux modèles, notamment le trio de Acadia, l’Enclave et le Outlook de GM, les CX-7 et CX-9 de Mazda ainsi que les Patriot, Compass et Caliber de DaimlerChrysler.

Publicité sur les autos neuves : un grand ménage s’impose

Une récente enquête de l’APA avec caméra cachée sur la publicité des autos neuves a démontré que des grandes surprises se cachent souvent dans les petits caractères. Selon Monsieur George Iny, président de l’APA, un grand ménage s’impose dans la publicité des autos neuves au Québec, et les nouvelles règles pourraient s’inspirer de celles établies en ce qui a trait aux autos d’occasion.

Dans le guide Autos 2007, l’APA fait état de l’annonce de Kia. En gros caractères, il est écrit que la voiture est financée à 165 $ par mois, et qu’elle est « disponible » sans mise de fonds. En lisant les petits caractères, on apprend que pour payer 165 $, il faut débourser environ 4000 $ au moment de la livraison.

Lorsque les acheteurs anonymes de l’APA se sont présentés chez le concessionnaire Rond Point Dodge Chrysler à Longueuil, pour magasiner une Dodge Caravan annoncée à 16 992 $, ils ont appris qu’avec les suppléments obligatoires, y compris une garantie vendue 1 555 $ (elle ne coûte que 655 $ au concessionnaire !) et le financement du concessionnaire pour 6 ans (lui aussi obligatoire), et les taxes, le prix total de la Caravan atteignait plus de 29 000 $ !

En matière de publicité sur la location à long terme, ce sont General Motors et Toyota qui font preuve de plus de transparence, avec la mise de fonds réelle en gros caractères.

D’autres sujets pour vous faire économiser
 

Certains locateurs jettent désormais un coup d’œil plus attentif sur les véhicules qui leur reviennent à la fin du contrat de location. Si le véhicule témoigne d’une usure anormale le locataire pourrait en être imputable. Le guide Autos 2007 fait le tour des dommages acceptables et ceux qui pourraient provoquer une facture du locateur.

Finalement, le guide annuel Autos 2007 fournit plusieurs repères pour identifier un faux particulier lorsqu’on magasine une voiture d’occasion. Parmi les conseils, ne pas identifier le modèle de voiture au téléphone lorsqu’on donne un coup de fil pour s’informer au sujet d’un véhicule dans les petites annonces. Si le vendeur ne semble pas savoir quelle auto vous intéresse, il est fort probable qu’il a plus d’une auto à vendre!



<< RETOURNER