Résultat de la dernière enquête.

Montréal le 23 mars 2005 -- L’Association pour la protection des automobilistes (APA) a rendu public les résultats de sa plus récente enquête aujourd’hui, à l’occasion du lancement du guide annuel Autos 2005 publié par Les Éditions Protégez-Vous. Les acheteurs anonymes de l’APA ont visité 20 commerces faisant la vente d’autos d’occasion dans la région de Montréal au cours de l’automne 2004 et de l’hiver 2005.

L’APA a porté une attention particulière aux grandes surfaces. Typiquement, ces entreprises se disent grossistes, encan, ou courtiers, mais dans l’ensemble ce sont des entreprises faisant la vente au détail de véhicules d’occasion. Cette année l’APA a ciblé la publicité des grandes surfaces, parce qu’elle suscite beaucoup de controverse, a affirmé le président de l’APA, George Iny. En général, le portrait semble s’être un peu amélioré depuis le dépôt des poursuites en automne dernier par l’Office de la protection du consommateur mais il y a du chemin à faire. <<Ces grandes entreprises proposent un choix intéressant de véhicules, elles ont fait baisser les prix partout dans la région de Montréal et elles affichent des prix non-négociables, ce qui facilite beaucoup le magasinage>>, constate monsieur Iny. Le marché semble favoriser les entreprises dotées des salles d’exposition intérieures, ce qui désavantage les concessionnaires d’automobiles neuves: les constructeurs que ces derniers représentent leur défendent d’exposer des autos d’occasion dans leur salle intérieure.

Encan Direct H. Grégoire, du rattrapage à faire

L’acheteur anonyme a appris au téléphone que la majorité des véhicules recherchés avait été vendu le matin même de la parution de l’annonce. Curieusement, une fois rendu sur place l’acheteur anonyme a remarqué que certains des véhicules étaient bien en évidence! La minifourgonnette Dodge Caravan 2002 annoncée à 8 400$ n’avait pas été lavée et sa carrosserie montrait des dommages évalués à environ 1 000$. Par contre, il y avait un grand choix de véhicules similaires en meilleure condition à partir de 9 500$! Une Oldsmobile Alero 2001 censée avoir été vendue au téléphone, était offerte sur place, mais s’est avérée une 2 portes sans climatiseur avec un capot à repeindre. Originaire de la fausse publicité Prix d’encan plus 399$, la publicité chez Encan Direct H. Grégoire a été modifiée depuis quelques mois, mais le vendeur soutient toujours vendre au prix d’encan plus 399$.

Occasion en or, mais pas toujours 24 carats

Quatre des commerces visités appartiennent à la bannière Occasion en or, un regroupement de concessionnaires d’automobiles, et seulement un a réussi au test, soit Deschamps Pontiac Buick GMC à Ste-Julie. <<À ce jour, la règle générale pour le regroupement Occasion en or est que les véhicules annoncés sont disponibles >> a affirmé George Iny. Par contre, les acheteurs anonymes ont découvert que les VUS Saturn Vue 2002 annoncé chez plusieurs concessionnaires au petit prix de 12 995$ n’était qu’un seul véhicule partagé par trois concessionnaires. Par ailleurs seulement un concessionnaire a mentionné la garantie satisfaction de 10 jours ou 1 000 km applicable aux automobiles vendues par les membres du regroupement.

Pour mieux évaluer le programme. l’APA a procédée à l’achat d’une auto chez un des quatre concessionnaires visités du regroupement Occasion en or. Il s’agissait d’une Toyota Echo 2000 bien équipée proposée au prix intéressant de 8 000 $. Le concessionnaire Toyota avait bel et bien le véhicule en inventaire au prix annoncé et sans frais supplémentaires. Par contre, une inspection au garage de l’acheteur a été acceptée seulement à condition que l’auto soit remorquée aux frais du consommateur pour l’aller-retour! L’inspection par un mécanicien recommandé par l’APA chez le concessionnaire a révélé que les pneus étaient finis et il qu’il fallait ouvrir le moteur pour corriger une défectuosité interne. La valeur des réparations nécéssaire s’est élevée à plus de 800$ pour mettre l’auto en état de vente.


Aucun commerce visité ne peut annoncer une liaison avec l’APA

Plusieurs commerces on fait des représentations erronées aux acheteurs de l’APA selon lesquelles ils sont recommandés par l’APA. Selon l’Association, pour obtenir sa recommandation, il faut satisfaire a plusieurs critères, dont offrir une garantie de type satisfaction ou argent remis pendant les premiers 30 jours, ainsi que l’arbitrage par l’APA de tout différent avec un consommateur. <<Aucun des commerces visités par l’APA n’est soumise à ces exigences et aucun ne peut prétendre avoir une entente avec l’Association>>, a affirmé George Iny. Parmi les représentations les plus fantaisistes, le vendeur de Corporatif Renaud a prétendu que <<l’APA vient voir si on a des étiquettes dans les vitres, ils viennent vérifier les livres si tout est en ordre>>. Chez Courtier d’Autos M.G., une affiche dans la vitrine annonce Recommandé par l’APA. Interrogé par l’APA, le propriétaire de l’entreprise a soutenu que des clients s’étaient trompés et qu’il n’y avait pas d’affiche. Le commerce Auto Dépôt affiche un logo APA dans sa publicité emprunté au site Internet de l’association.

Les associations de commerçants se distinguent de ceux des autres provinces

L’APA est très heureuse de constater que les associations de concessionnaires et de marchands de véhicules d’occasion au Québec militent pour un contrôle plus sévère de la publicité. Parmi les améliorations recherchées, des autos disponibles au prix annoncé et l’abandon des suppléments de 399$ à 595$ ajoutés au prix annoncés. La publicité devrait par ailleurs indiquer clairement qu’il s’agit de vente au détail et non pas d’encan, liquidation ou vente de grossiste.

Des conseils pour le consommateur

Pour les acheteurs d’autos d’occasion, l’APA conseille de faire comme ses acheteurs anonymes :
• Un bon achat commence par une bonne recherche. Le guide Autos 2005, préparé conjointement par l’APA et l’équipe du magazine Protégez-Vous s’avère la source la plus complète de renseignements sur les autos d’occasion.
• Magasiner avec l’annonce du commerçant en main.
• Aller vite chez un concurrent si on n’est pas prêt à respecter l’annonce.
• Faire faire une inspection de l’auto par un mécanicien de son choix avant l’achat.

Le service d’inspection recommandé par l’APA est disponible au grand public et offert à 80$ dans la grande région de Montréal. Le service est disponible dans les 48 heures. Pour un rendez-vous composez le (514) 751-0871.


Certaines entreprises qui ont réussi

Liquidation de Saisie P.B.

Les autos sont dans une bonne condition générale, et les étiquettes sont les mieux complétées parmi les commerces visités. Il y a une importante installation pour le service et un grand choix de véhicules. La raison sociale est erronée. Il s’agit en effet de la vente au détail.


Courtier d’Autos M.G.

Un choix intéressant de véhicules à des prix intéressants sans frais supplémentaires d’encan ou de préparation. Une inspection sommaire et le toilettage avant la vente. Garantie minimum 30 jours/1 700 km sur tout l’inventaire.


Quelques Échecs

Corporatif Renaud Grossiste Automobiles (aussi connu sous le nom de Retour des fabricants d’automobiles.ca

Corporatif Renaud Grossiste Automobiles prétendait vendre ses autos au prix coûtant plus 399$, une marge trop mince pour préparer l’auto une fois les coûts d’opération et la publicité comptabilisés. L’entreprise semble avoir récemment abandonnée cette formulation mais a adopté la nouvelle raison sociale Retour des fabricants d’automobiles.ca. Or l’entreprise ne semble avoir aucune relation privilégiée avec des fabricants il s’agirait plutôt d’autos acquises par l’entremise des encans, comme les autres commerçants.

Complexe d’Autos Premier Choix

Les autos sont bien préparées. Les frais supplémentaires de 495$ de l’an dernier ont été réduit à 299$. Par contre le commerçant a essuyé un échec pour un publicité qui annonce des véhicules dont les paiements minuscules à partir de 19 $ s’avèrent hebdomadaires dans les petits caractères. L’annonce ne porte aucune indication du prix des véhicules.

Fortier Auto

La publicité exagérée de ce concessionnaire annonçait que l’entreprise tenait 10 000 véhicules en inventaire. Il s’agit d’un inventaire virtuel tenu dans un ordinateur branché sur l’Internet. Des frais exagérées de 549$ s’ajoutent à chaque véhicule vendu, parmi les montants les plus élevés constatés à Montréal.

Desmeules Hyundai

A 595$ pour la préparation du véhicule, il s’agit du montant des frais supplémentaires les plus élevés constatés par l’APA dans la région de Montréal.



<< RETOURNER